Journée mondiale de la trisomie21


La Journée mondiale de la trisomie21 est organisée depuis 2006 à l'initiative de Down Syndrome Internationale (DSI) et d'European Down Syndrome Association (EDSA).
En 2011, l'Assemblée générale de l'ONU a déclaré le 21 mars comme Journée mondiale de la Trisomie21.
Pourquoi cette date ? le chiffre 21 pour la trisomie 21, le mois de mars car c'est le 3ème mois de l'année (correspond aux 3 chromosomes 21).

 

Lors de cette journée, les personnes porteur de trisomie, leurs familles et les professionnels se réunissent et organisent des actions et des événements pour sensibiliser le grand public et parler d'une seule voix .
Les Nations-Unies invitent tous les États, les organisations et associations, ainsi que tous les individus à se mobiliser ensemble autour de cette journée mondiale.

21 mars 2018, tous en chaussettes dépareillées !

Les enfants du L.E.C et notre équipe éducative avaient pour l'occasion chaussé leur plus belles paires de chaussettes.

Pourquoi les avoir dépareiller ?

"Cette démarche nous questionne sur la notion de différence. Porter des chaussettes différentes ne nous empêche pas de marcher ensemble dans la vie", explique la Fédération trisomie 21 France.


Allocution mars 2015, par la Présidente Trisomie21 France

"Cette année encore, ce colloque est le fruit d'une organisation collective qui offre un panorama large autour de la vie des personnes avec une trisomie.

Il va permettre :

– de faire état des avancées médicales et scientifiques. Nous sommes de toute évidence dans une période riche d'espoirs pour la recherche, donc pour l'amélioration de la qualité de vie des personnes avec une trisomie.

– de faire le point sur les évolutions et les innovations dans les accompagnements des personnes, en prise avec les évolutions sociétales.

En effet, l'expertise médicale et scientifique acquise au fil des années offre aujourd'hui une meilleure connaissance et une prise en compte des spécificités du syndrome. Ces progrès permettent de penser enfin la place de la personne avec une trisomie en termes de citoyenneté. La citoyenneté est un concept qui ne souffre aucune restriction, aucun aménagement, aucune négociation. Elle ne peut être que totale. Elle s'accompagne de façon nécessaire de la désinstitutionnalisation et de l'émergence d'une société inclusive. Être citoyen, c'est être dans le monde, y exercer une fonction sociale, y vivre à égalité de droits et de devoirs.

Les personnes avec une trisomie entrent depuis quelques années dans des démarches d'autodétermination et d'auto-représentation qui leur permettent en pleine conscience d'agir en citoyens, en pleine conscience, d'exercer des choix, de parler en leur nom propre, voire de porter la parole des autres.

A nous associations, d'imaginer et de concevoir des outils et des dispositifs qui facilitent leur compréhension du monde et leur exercice de la citoyenneté. Cet exercice de la citoyenneté n'a de sens qu'en milieu ordinaire de vie. A l'école, au travail, en habitat autonome, dans les loisirs. A nous associations de travailler en interaction avec les environnements en partant toujours du projet de la personne, formulé par la personne, porté par la personne.

A nous associations de tenir compte de la multiplicité et des évolutions des environnements. Le temps de l'intégration est révolu. Nous avons changé de perspective, c'est à l'environnement de devenir inclusif.

Tout au long de ces deux journées, les diverses interventions et tables rondes témoigneront de ces évolutions. Je souhaite que nos échanges soient porteurs d'espoir et nous ouvrent à tous des perspectives."

 

Cécile Dupas, Présidente Trisomie21 France